Skip to content

Tribus, de Seth Godin

24 November 2010

couverture-livre

La quatrième de couverture du livre revient sur cette question qu’on nous pose souvent: “Mais à quoi ça sert, Twitter?“. Seth Godin ne donne (malheureusement) pas une réponse convaincante, mais il insiste sur la puissance de cet outil qui nous permet de communiquer nos passions ou notre vision du monde. Les utilisateurs de Twitter peuvent être décrits comme une tribu, c’est à dire “un groupe de personnes connectées entre elles, connectées à un [outil, Twitter] et connectées à une idée“. C’est l’idée centrale au livre, qui prône la prise d’initiative, la créativité et la foi dans ses idées.

Les tribus améliorent notre existence. Et mener une tribu est la meilleure existence qui soit

Effectivement, Seth Godin affirme qu’aujourd’hui, grâce aux outils qu’offre internet, n’importe qui peut défendre une idée et entraîner d’autres personnes dans son sillage; former une tribu. Il ne s’agit pas seulement d’initier un mouvement, mais de le déclencher: “il y a mouvement lorsque les gens se parlent, lorsque les idées se répandent dans une communauté“. Selon Godin, il y a donc une différence fondamentale entre une tribu et une foule:

Une foule est une tribu sans leader [et] sans communication

Un leader est quelqu’un qui refuse la stabilité, qui remet en cause le statu quo. Le leadership, lui est un choix: “le choix de ne pas rien faire“. Selon Godin, beaucoup trop de personnes pensent qu’on est en sécurité quand on ne fait rien, mais que ce sont les gens curieux qui comptent, ceux qu’il appelle les hérétiques.

On ne fait pas le changement en demandant la permission. On fait le changement en demandant le pardon, plus tard

Une personne ayant conduit le changement est Chris Sharma, que vous pouvez voir dans la vidéo ci-dessus. Chris a inventé le dyno, une technique de saut qui a révolutionné le sport de l’escalade. Il est solitaire, il a dérangé les orthodoxes et a longtemps été controversé (le dyno est risqué). Mais il a eu la foi.

Que devons-nous en retenir ? Devons nous prendre des risques ? Devons-nous nous attaquer aux tâches les plus difficiles ? Seth Godin répond en affirmant que “le top management recherche maintenant des leaders. Il veut des hérétiques qui veulent  créer le changement avant que le changement ne leur tombe dessus“. Il semble que la pro-activité ne soit pas seulement une forme d’excellence, mais aussi un moyen d’assurer sa survie (ou celle d’une industrie, comme la musique).

Vous n’avez pas assez de temps pour être à la fois malheureux et médiocre

Alors, croyons en nos idées. N’ayons pas peur d’avoir tort. Mettons la mais à la pâte et créons un mouvement. Maintenant:

Ça ressemble beaucoup à du volontarisme américain exagéré… et ça l’est. Mais qu’est ce que ça fait du bien dans la morosité française actuelle !

Advertisements
No comments yet

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: