Skip to content

Jeremiah Owyang Présente Crowd Companies à Le Web Paris

10 December 2013

Logo-CrowdCompanies

Cet après-midi, à Le Web Paris, Jeremiah Owyang a présenté son dernier projet: Crowd Companies. Dans sa présentation “Is Your Company Ready For The Next Ten Years?” (Votre entreprise est-elle prête pour les 10 prochaines années?), il a présenté quelques entreprises qui, se basant sur les ressources apportées par la foule, bousculent des industries établies: Airbnb qui se frotte à l’hôtellerie, Uber qui embête les chauffeurs de taxis et d’autres. Les habitudes de consommation changent, et Crowd Companies a pour projet d’aider les grandes entreprises à s’adapter à l’essor de la consommation collaborative, de la fabrication à domicile (maker mouvement) et de la co-création entre clients.

Le constat : La foule prend le pouvoir

Dans les 10 prochaines années, la foule remplacera l’entreprise,” explique Jeremiah Owyang. Les consommateurs ne sont plus des simples consommateurs, mais les gens conçoivent leurs propres produits, la foule contribue à leur financement, à leur fabrication et à leur promotion, puis ils les partagent. Les progrès technologiques qui, dans la continuité de l’apparition du web 2.0, permettent aux consommateurs de prendre davantage de pouvoir sur leur consommation, ce qui perturbe les entreprises “traditionnelles”. Comment ces dernières peuvent-elles s’adapter?

Les entreprises de demain doivent trouver un difficile équilibre entre les économies d’échelles et les attentes locales et personnalisées des consommateurs (Jeremiah Owyang)

Il se trouve que les grandes entreprises ne sont pas toutes larguées. Il y a de nombreux grands groupes qui expérimentent des nouveaux business modèles. Dans The Future of Business Models, mis en ligne en octobre, Owyang en a présenté quelques-unes : Pepsi, GE, U-Haul, W Hotels, GM, Nike…

economie collaborative france 2013

Quand on y réfléchit, il y a aussi de exemples en France : Auchan se lie à Quirky, Citroën lance un programme de voitures en libre service, le Crédit Agricole lance une plateforme d’applications bancaires, Casino co-crée les produits de demain via une plateforme communautaire…). Néanmoins, il ne s’agit que de quelques exemples, et la révolution est bien plus structurante.

L’objectif : rapprocher les grandes entreprises des start-ups innovantes

Crowd Companies se définit comme un groupement de marques (“brand council“) pour la promotion de l’économie collaborative qui a pour mission de connecter ce nouveau pédigrée de marques (“resilient brands“) avec les nouveaux consommateurs (“empowered people“) dans une optique de co-création de valeur (“to achieve shared value“). Voilà pour la traduction quasi-littérale.

Concrètement, la nouvelle société de Jeremiah Owyang a surtout pour objectif d’aider les grandes entreprises à gérer cette transition vers “la foule”. Seront organisées des débats, des rencontres, des webinaires et autres événements permettant de mettre en relation les responsables des entreprises du brand council avec des entrepreneurs. Le premier événement est prévu le jeudi 9 janvier, à San Francisco, de 14h à 19h.

Les membres de Crowd Companies:

Image via @cgiorgi

Image via @cgiorgi

Côté marques, on retrouve aujourd’hui 24 grandes marques dont GE, Home Depot, Intel, American Eagle, Hyatt, Ford, Autodesk, Visa, Barclaycard, Nestlé, Verizon, Yum! Brands, Western Union, Adobe, Kelly Services, Whole Foods, Abbott Labs, Walmart ou encore Cisco. Côté start-ups et jeunes entreprises innovantes (“Crowd Companies Innovation Network“), il y a, par ordre alphabétique :

  • Breather (comme un AirBnb pour les “endroits calmes”)
  • Cookening (plateforme de repas chez l’habitant)
  • Compare and Share (comparateur de services de partage de voitures)
  • CrowdTap (sorte de panel communautaire et collaboratif)
  • CustomMade (mise en relation entre artisans et acheteurs)
  • DesksNearMe (une copie de AirBnb pour les espaces de co-working)
  • Eat Feastly (permettre à des cuisiniers amateurs de recevoir chez eux)
  • eYeka (plateforme de crowdsourcing entre grandes marques et créatifs)
  • GetAround (location de voiture entre particuliers)
  • Maker’s Row (mise en relation entre entreprises et producteurs)
  • Mesh Labs (annuaire sur la consommation collaborative)
  • PopExpert (plateforme de coaching via des directs vidéo)
  • Scoot Networks (comme un Vélib ou un Autolib, mais avec des scooters)
  • Shapeways (plateforme de création et de vente d’impressions 3D)
  • Shareable (site d’actualité sur l’économie collaborative)
  • ShareDesk (une autre copie de AirBnb pour les espaces de co-working)
  • Sherpa Ventures (fond d’investissement et incubateur de start-ups)
  • Structure Capital (fond d’investissement spécialisé dans les premières étapes de financement)
  • Techshop (réseau d’ateliers et d’équipements à destination des particuliers)
  • The Grommet (plateforme pour la promotion d’artisans et d’entrepreneurs)
  • The People Who Share (site d’information sur l’économie du partage)
  • ThreadFlip (plateforme de vente de vêtements)
  • Yerdle (plateforme de partage et de don d’objets)

C’est un joyeux mélange d’entreprises et de plateformes liées de proche ou de loin à l’économie collaborative et à la co-innovation. Pour l’instant, c’est assez vague, et je dois dire que je comprends pas encore comment elles vont toutes se retrouver. Mais Jeremiah Owyang est un entrepreneur intelligent et influent, et son projet aura sans doute un impact significatif. Voici le billet qui annonce Crowd Companies sur son blog. A suivre.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: