Skip to content

Nike Considered et Adidas SLVR

11 October 2009

Nike/Adidas

La mode écolo envahit-elle les terrains de sport ? Alors que la responsabilité sociale des entreprises(RSE) et de plus en plus mise en avant, les deux géants de l’industrie des loisirs se mettent à lancer des produits écologiques. Alors que certaines marques ont depuis longtemps adopté cette démarche à leur manière (Patagonia emploie des matériaux recyclés, Quicksilver oeuvre pour la sauvegarde du littoral…), les grand noms du sport ne s’aventuraient pas trop sur ce terrain.

Zoom sur les deux lignes “éthiques” des deux plus grandes marques de la planète.

Ca y est, on a le droit au match des équipementiers sur un terrain bio… Peut-être par peur de jeter le discrédit sur leurs autres produits, Nike et Adidas n’ont jamais voulu se lancer dans les produits vendus comme étiquement corrects. Il faut dire qu’après les scandales des années 90 ils se sont précipité à signer des codes de bonne conduite, à entamer des collaborations avec des ONG et à promettre d’avantage de transparence aux institutions internationales.

Peut-être que les deux exemples suivants ne sont que le début d’une nouvelle ligne de conduite :

Nash-nike-trash-talk-zoom-jpg

Chez Nike, l’impulsion est venue du basketteur américain Steve Nash quia fait pression sur son équipementier en promettant de porter des chaussures “recyclées” jusqu’à la fin de sa carrière si Nike lui en développait. Conscient de la qualité de l’offre que leur faisait le joueur de Pheonix, Nike a développé la Trash Talk, déclinée dans plusieurs coloris, dont la particularité est d’être faite de matériaux recyclés. Est-ce vraiment nouveau ?

Pas vraiment puisque Nike utilisait déjà des matières recyclées (Nike Grind) et que son programme social Considered (qui vise à développer et à produire de manière plus écologique) existe depuis 2005. Ce qui est nouveau, c’est que Nike s’est engagé à produire toutes ses chaussures en mode “Considered” d’ici 2011. C’est un bon début.

Adidas SLVR

De l’autre côté de l’atlantique, à Herzogenaurach, Adidas s’est aussi mis à réfléchir. Le nouveau label de la marque à trois bandes s’appelle SLVR(“silver”) et ne sera distribué que dans un réseau spécialement dédié à cela. Les produits milieu de gamme se veulent sobres, abordables mais aussi écologiques puisqu’ils sont conçus et fabriqués de manière très simple, et ce afin d’utiliser moins de colle, nocive pour l’environnement… Bon. Ceci dit, il faut un début à tout et le greenwashing est sans doute la dernière à chose à faire pour ces marques loin d’être irréprochables. Autre solution proposée par Adidas (pardon, par SLVR) : le Zero-Waste-Tee qui n’est autre qu’un t-shirt fait à partir d’une seule pièce de coton bio.

Advertisements
2 Comments leave one →
  1. 27 January 2010 22:50

    Stephanie Schomer de FastCompany.com consacre un (bref) article au concept Considered :
    http://www.fastcompany.com/blog/stephanie-schomer/write/nikes-green-innovation-evolution
    Contrairement à ce que j’écris ci-dessus, on y apprend que d’ici 2011, Nike entendait utiliser 22% de matériaux recyclés dans ses baskets… l’objectif aurait déjà été atteint en 2008 !
    L’objectif d’atteindre 1/5 de matériaux recyclés dans ses vêtements d’ici 2015 est également en (bonne?) marche, le taux actuel étant selon elle à 6,6%. Allez, on ne mollit pas !

  2. 6 May 2010 03:35

    Et voici une vidéo de CNN sur les efforts de Nike :
    http://edition.cnn.com/video/#/video/tech/2010/05/05/verjee.uk.election.mosaic.cnn?hpt=Mid
    Très encourageant également !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: